Laprak

Un an après le séisme au Népal, ces villageois se reconstruisent seuls

Le 25 avril 2015, un séisme d’une magnitude de 7,9 sur l’échelle de Richter frappait le Népal, faisant près de 9 000 victimes. Le village de Laprak, à sept kilomètres de l’épicentre, a été dévasté. Un an après la catastrophe, les habitants ne comptent que sur eux-mêmes pour s’en sortir. Kanchi mime une course folle sur le palier de sa petite maison de pierres, à … Continuer de lire Un an après le séisme au Népal, ces villageois se reconstruisent seuls

Des dizaines d'ONG ont déposé leurs bâches à Gupsi, peut-être le futur lieu de vie des Laprakis.

Laprak et sa désorganisation non gouvernementale

Le tremblement de terre du 25 avril 2015 au Népal a détruit le village de Laprak à 90 %. Aujourd’hui, il se reconstruit entre le vieux Laprak et Gupsi, terrain plus sécurisé en cas de nouveau séisme. L’aide internationale, désorganisée et inefficace, ne facilite pas la reconstruction selon Tulé Gurung, guide de montagne lapraki. Qu’avez-vous pensé de l’aide internationale d’urgence à Laprak après le séisme ? … Continuer de lire Laprak et sa désorganisation non gouvernementale

© Jérôme Decoster

Un an après le séisme, les visages de Laprak

Laprak, village situé à 7 km de l’épicentre du séisme qui a dévasté le Népal le 25 avril 2015, a été presque entièrement détruit. Un an après la catastrophe, les 4 000 hommes, femmes et enfants se reconstruisent. Parfois souriants, souvent pudiques, leurs visages nous parlent.   Continuer de lire Un an après le séisme, les visages de Laprak

Notre guide Abey parade dans les dunes du désert du Thar avec deux de ses chameaux, Mickaël et Raju (© Jérôme Decoster).

Top 5 Inde : l’effervescente Vârânasî et le silencieux désert du Thar au coude à coude

Il y a ces villes magiques qui semblent tout droit sorties des plus beaux contes, mais en même temps si bruyantes et harassantes… Il y a ces hommes souvent rudes, et ces femmes fermées aux regards des autres, dans leurs saris colorés qui leur donne un air de princesse inaccessible. Il y a Vârânasî et son atmosphère spirituelle omniprésente, et puis Jaiselmer et son désert du Thar … Continuer de lire Top 5 Inde : l’effervescente Vârânasî et le silencieux désert du Thar au coude à coude

Un véritable parcours du combattant pour obtenir le visa pour l'Inde.

Comment la Révolution française m’a offert un visa pour l’Inde

Chaque pays dispose de ses propres règles et de ses tarifs obscurs pour laisser les touristes pénétrer sur leur territoire. Comme lorsque notre ami canadien a dû payer 10 dollars de plus que nous pour entrer au Laos. Mais la procédure pour rentrer en Inde remporte la palme du casse-tête, surtout quand on est journaliste. Coup dur dès mon arrivée au Myanmar. Il est possible … Continuer de lire Comment la Révolution française m’a offert un visa pour l’Inde

Pushkar

Pushkar, une ville sacrément culottée

Pushkar. Une de ces « Holy city » du Rajasthan, comme on appelle les lieux de pèlerinage sacrés des hindous en quête incessante de bon karma. Et destination phare des touristes qui recherchent des sensations fortes obtenues par la méthode douce : stages de yoga, méditation, danse ou musique. Le tout généreusement arrosé de « bang lassi », boisson laiteuse locale à la beuh. Business is business On se croirait … Continuer de lire Pushkar, une ville sacrément culottée

Varanasi

Sur les quais de Vârânasî, les morts brûlent pour reprendre vie

Vârânasî, dans l’Uttar Pradesh, est le lieu de pèlerinage le plus fréquenté par les hindous (plus de 80 % de la population). Chaque jour, cette vieille cité bordée par le Gange voit défiler les morts pour des incinérations sacrées sur des bûchers en plein air.  Le soleil brûle les gradins de pierre au bord du Gange, à Vârânasî. A la lumière aveuglante de l’après-midi se … Continuer de lire Sur les quais de Vârânasî, les morts brûlent pour reprendre vie

Kyautsu, paisible village dans les montagnes à cinq heures de marche de Kalaw (© Jérôme Decoster).

Top 5 Myanmar : les transports ont la cote, la randonnée est au sommet

Le Myanmar est une véritable mosaïque de plaisirs : ses plages à couper le souffle, son lac Inle gigantesque à l’instar du site religieux de Bagan, ses randonnées au milieu des plantations de chili… Et dans tout ça, des habitants incroyablement ouverts dans un pays encore fermé.  5 – Ngapali, une plage paradisiaque qui se mérite Moins de 400 km séparent la bouillonnante Rangoon, qui reste … Continuer de lire Top 5 Myanmar : les transports ont la cote, la randonnée est au sommet

Les enfants travaillent souvent aux côtés de leurs parents (© Jérôme Decoster).

Les montagnes généreuses de Hsipaw

Sans guide, sans carte et sans balisage, le trek depuis Hsipaw, au nord-est de Mandalay, ne s’annonçait pas comme les autres. Départ pour une aventure de deux jours dans les montagnes. Les rues de Hsipaw regorgent de camions, scooters et autres tuk-tuk. Mais dès que nous quittons la route principale, le bruit s’incline face au silence. Un cimetière aux inscriptions chinoises laisse place à un … Continuer de lire Les montagnes généreuses de Hsipaw

Deux femmes récoltent le chili, piment rouge qui agrémente de nombreux plats birmans (© Aurélie Bacheley).

De Kalaw au lac Inle, périple authentique vers un lac mythique

Il faut trois jours de marche pour rejoindre le mythique lac Inle depuis la ville de Kalaw, au Myanmar. Trois jours sous le soleil aride, à traverser les montagnes colorées par les plantations de chili, de gingembre et de thé. A rencontrer les villageois des tribus Paoh ou Intha, deux des quelque 137 minorités répertoriées au Myanmar, avec leurs propres langues et coutumes. Le troisième … Continuer de lire De Kalaw au lac Inle, périple authentique vers un lac mythique